Recherche Rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Du sel sous les paupières

Thomas DAY

Science Fiction  - Illustration de Aurélien POLICE
GALLIMARD, coll. Folio SF n° 421, dépôt légal : avril 2012
304 pages, catégorie / prix : F8, ISBN : 978-2-07-044309-3
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Saint-Malo, 1922. Sous la brume de guerre qui recouvre l’Europe depuis la fin de la Grande Guerre, Judicaël, seize ans, tente de gagner sa vie en vendant des illustrés. Mais, pour survivre et subvenir aux besoins de son grand-père, il lui arrive de franchir légèrement les bornes de la légalité. Jusqu’au jour où il rencontre la belle Mädchen. Et lorsque celle-ci disparaîtra, Judicaël fera tout pour la retrouver, en espérant qu’elle n’ait pas croisé la route d’un énigmatique tueur d’enfants surnommé le Rémouleur.

     Thomas Day livre avec Du sel sous les paupières une fresque mêlant uchronie, steampunk et fantasy mythologique. Une bouleversante histoire d’amour et d’amitié, un conte de fées qui nous entraîne des remparts de Saint-Malo à la mythique forêt de Killarney, en passant par Cork et Guernesey.

     Né en 1971, Thomas Day s’est imposé en quelques années comme l’un des auteurs les plus passionnants de l’imaginaire francophone, au fil d’une cinquantaine de nouvelles et d’une douzaine de romans (dont L’Instinct de l’équarrisseur, La Voie du Sabre — prix Julia Verlanger 2003 — et La maison aux fenêtres de papier).


    Prix obtenus    
Grand Prix de l'Imaginaire, roman français, 2013
 
    Critiques    
     Nouvel inédit de Thomas Day à paraître en poche chez Folio SF (après L'homme qui voulait tuer l'empereur en 2003 et La maison aux fenêtres de papier en 2009), Du sel sous les paupières s'appuie sur une nouvelle éponyme parue en 1999 dans l'anthologie steampunk Futurs antérieurs, réunie par Daniel Riche ; la nouvelle constitue la première partie du présent roman. L'auteur l'a complétée de 2 nouvelles parties, ainsi que d'un prologue et d'un épilogue.
     Nous sommes en 1922 ; la Grande Guerre est terminée, mais elle a laissé son empreinte sous la forme d'une brume de guerre qui recouvre l'Europe. Judicaël, surnommé l'Apache, jeune garçon de seize ans, vit à Saint-Malo, où il tente tant bien que mal de gagner sa vie en vendant des illustrés, mais aussi en se livrant à de menues rapines. À la mort de son grand-père, avec qui il vivait sur les quais, il rencontre une jeune femme, Mädchen, dont il s'éprend, puis le Rémouleur, un tueur d'enfants qui sème la terreur dans la cité marine. Ce n'est que le début d'une aventure qui le conduira à Guernesey et en Irlande.
     Dès la dédicace, le ton est donné : il s'agit d'un livre dédié au fils ainé de l'auteur (lui aussi prénommé Judicaël). Aussi, on ne sera pas surpris que le Thomas Day de Du sel sous les paupières soit moins violent, moins noir que celui des précédents volumes. On n'est évidemment pas loin d'une littérature jeunesse, même s'il reste ici et là quelques touches plus adultes (l'I.R.A., par exemple). En conséquence, il est intéressant de voir ce que peut donner l'auteur dans un registre moins tendu. Day s'est toujours appuyé sur une vraie faculté à évoquer rapidement et de manière crédible le décor de ses romans, de façon à permettre au lecteur une immersion maximale. C'est chose faite ici, la cité de Saint-Malo étant décrite par les yeux de Judicaël, avec les petits détails qui sonnent juste (la tenue vestimentaire du garçon, la description du port...). Sur cette base, le romancier peut alors proposer au lecteur son histoire, au final une assez simple histoire d'amour et d'amitié, en même temps qu'une visite au sein d'un panorama de l'imaginaire européen, où il convoque bon nombre de figures ou de thématiques (uchronie, steampunk, légendes) consacrées. Du reste, on ne serait pas étonné d'y voir surgir, par exempke un personnage échappé de la Brigade Chimérique, la BD de Colin, Lehman, Gess et Bessonneau. Chacune des parties fonctionne ainsi en s'appuyant sur telle figure du genre ou du contes de fées ; le lecteur les appréciera sans doute différemment, d'autant plus que Day n'a pas vraiment réussi à gommer le processus d'écriture (une nouvelle il y a longtemps, le reste par la suite). Il n'en reste pas moins que le tout est porté par une vraie sincérité, qui rend ce panorama très plaisant.
     Il est assez amusant, également, de noter la filiation évidente entre l'activité d'écrivain de Thomas Day et celle d'éditeur de son alter ego Gilles Dumay : les scènes du début à Saint-Malo évoquent incontestablement celles du Vaisseau Ardent de Jean-Claude Marguerite, et les passages à Guernesey, avec notamment le duo Gwynplaine et Mayflower, la partie centrale de Roi du matin, Reine du jour, d'Ian McDonald.
     Bref, Du sel sous les paupières, roman pensé pour son fils par un père, donc forcément personnel, marqué par les embruns de l'aventure, devrait sans conteste parler à quiconque a gardé intacte sa capacité d'émerveillement.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 22/4/2012
nooSFere


 
Base mise à jour le 23 novembre 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.