Recherche Rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

La Reine solitaire

Robin HOBB

Titre original : Assassin's Quest, 1997
Fantasy  - Cycle : L'Assassin Royal  vol.

Traduction de Arnaud MOUSNIER-LOMPRÉ
Illustration de Vincent MADRAS
J'AI LU, coll. Fantasy (2000 - 2007) n° 6489, dépôt légal : octobre 2006
384 pages, catégorie / prix : L, ISBN : 2-290-32552-X

Autres éditions
   FRANCE LOISIRS, 2001, 2003
   J'AI LU, 2003, 2005, 2008, 2009
   PYGMALION, 2000   in La Citadelle des Ombres - 2, 2001   in La Citadelle des Ombres - 2, 2005   in La Citadelle des Ombres - 2, 2006
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Robin Hobb a commencé sa carrière d'écrivain en 1995, avec le cycle de L'assassin royal. Elle a délibérément voulu cette saga comme une réécriture de ses clichés préférés des contes de fées, et son extraordinaire succès en a immédiatement fait l'égale des épopées de référence de Marion Zimmer Bradley.

     A la tête d'une déroutante procession — la reine Kettrichen, la propre femme de Chevalerie et le dernier espoir de voir la lignée des Loinvoyants se perpétuer, la mystérieuse Gaudron, Astérie la ménestrelle et le fou — , Fitz poursuit son chemin sur la voie magique. Une quête toujours plus ardue car incessante est la traque menée par Royal, son ennemi juré, et ses meilleurs artiseurs et soldats d'élite, pour les retrouver et les tuer.
     S'enfonçant avec difficulté dans une contrée oppressante habitée d'étranges présences, ils croissent peu à peu de gigantesques statues, jusqu'à voir bientôt se dresser devant eux une imposante carrière de pierre noire. Mais où se terre Vérité et... Est-il seulement encore vivant ?


    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
Jean-Pierre Fontana : Sondage Fontana - Fantasy (liste parue en 2002)  pour la série : L'Assassin Royal
 
    Critiques    
     Poursuivant toujours la mystérieuse route d'Art, Fitz et ses compagnons s'enfoncent toujours plus loin dans les terres situées par-delà les montagnes. Talonnés par Royal et son clan d'artiseurs, ils finissent, au prix d'efforts importants, par retrouver Vérité dans une carrière de pierre noire aux vertus magiques.
     L'héritier du trône n'est plus que l'ombre de lui-même, sorte de vieillard frappé par les ans avant l'heure, puisqu'il vient de passer plusieurs mois dans cette carrière. Il apprend à nos héros que les Anciens ne sont autres que des dragons taillés dans cette pierre noire grâce à l'Art, et qu'il est en train d'achever le sien, en espérant arriver à temps pour sauver les Six Duchés.
     Mais son frère félon, lancé à ses trousses à la tête d'un groupe armé, arrive à son tour dans la carrière... et s'ensuit l'inévitable affrontement manichéen qui sied à toute série de fantasy qui se respecte...

     Ce tome, dernier du premier cycle des aventures de FitzChevalerie Loinvoyant, est, à l'image de l'intégralité de cette série, décevant par certains côtés. En effet, l'extrême lenteur avec laquelle le groupe poursuit sa route rend le texte plutôt long, des passages superflus succédant aux moments les plus intenses, brisant ainsi un rythme qui aurait pu soutenir l'intérêt. Et, conséquence ultime de ce mauvais mélange, la révélation du mystère et l'affrontement final sont très rapides, trop rapides... Tout comme les dernières pages du roman, qui nous présentent un Fitz vieillissant auteur de ses mémoires : procédé commercial plus que simpliste à mon goût pour annoncer sans le dire un second cycle.


Ludovic ANTOINE
Première parution : 5/10/2010
nooSFere


 
Base mise à jour le 19 octobre 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.