Recherche Rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

L'Envol de l'abîme

Danielle MARTINIGOL

Science Fiction  - Cycle : Abîmes (la trilogie des)  vol.

MANGO Jeunesse, coll. Autres Mondes n° 25, dépôt légal : mai 2004
216 pages, catégorie / prix : 9 €, ISBN : 2-7404-1750-0
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Corian est un exclus, un adolescent anonyme parmi les milliards d'individus qui peuplent les Cent Mondes colonisés par les humains. Il mène une vie effroyable sur l'hostile planète Djauze. Rien ne le destine à échapper à son triste sort. Mais Corian a un rêve, devenir perl, c'est-à-dire pilote d'Abîme, ces extraordinaires vaisseaux vivants de la planète Autremer !
     Il réussi à participer à l'Epreuve qui sélectionne les candidats-perls, sous l'oeil impitoyable de multiples caméras de cosmovision diffusant l'émission Les Vainqueurs de l'Impossible dans toute la Galaxie.
     C'est alors qu'apparaît dans les cieux un majestueux Abîme sauvage. D'où vient-il ? Aux côtés d'Aëla, « la petite fée des Abîmes », Corian découvrira le secret du vaisseau-animal. Mais saura-t-il le préserver de la corruption médiatique qui fait rage ?

 
    Critiques    
     Quinze ans ont passé depuis les événements contés dans Les Abîmes d'Autremer. Devenue « perl » — c'est-à-dire pilote mais aussi compagnon à vie d'un Abîme — Sandiane a épousé Mel Maguelonne et sillonne l'espace à bord de son vaisseau animal.
     Mais, première perl non originaire d'Autremer, Sandiane a créé un précédent. La Confédération des Cents Mondes exige désormais que chaque planète puisse fournir son lot de candidats à ce titre convoité, obtenu par une « osmose » avec un bébé Abîme. La Cosmo World Vision a d'ailleurs saisi ce prétexte pour « parrainer » cinquante postulants qui seront filmés en permanence, afin d'en suivre les espoirs, les progrès, les joies et les peines...

     L'allusion à la « Star Ac' » et aux diverses émissions de « real TV » est évidemment transparente dans cette compétition hyper-médiatisée. On se rappelle d'ailleurs que le précédent volume stigmatisait déjà les dérives et le cynisme de la presse à sensation. Cette satire n'occupe cependant que les premiers chapitres et, s'il y a encore par la suite une dénonciation des manipulations journalistiques destinées à favoriser les intérêts financiers d'un consortium, l'auteur s'éloigne peu à peu de cet univers sans scrupules pour revenir à l'émerveillement d'un space opera romantique.
     L'intrigue se centre en effet sur le parcours de deux adolescents : Corian, élevé par un père hors-la-loi au bord d'un océan toxique de brume rouge, sur une planète dépotoir, rêve contre toute raison de devenir perl, tandis qu'Aela, la fille de Sandiane, surnommée « la petite fée des Abîmes » en raison de son étonnante faculté de pouvoir entrer dans tous les Abîmes, semble au contraire refuser de se porter candidate. Bien au-delà de leurs souhaits respectifs, leur destin sera de conduire l'humanité vers un nouvel essor.
     Puisque nous connaissons la nature des Abîmes et que la critique des médias était déjà au cœur du précédent volume, on pourrait craindre que ce deuxième tome ménage moins de surprise et ne soit qu'une redite. Mais en se tournant vers de nouveaux horizons, l'aventure prend avec bonheur un nouveau virage. Certes, il s'agit alors de revenir sense of wonder d'un space opera relativement classique, mais ainsi que l'écrit l'auteur : « Tout comme les livres s'ouvrent seuls aux passages souvent lus, les yeux brillent toujours à l'écoute des contes aimés. » (P.129)

     Avant de conclure, on notera que ce livre marque un petit événement chez Autres Mondes, car il inaugure la première série « à suivre » d'une collection qui n'a publié jusqu'alors que des « one shot » — à l'exception notable des Rebelles de Gandahar d'Andrevon, roman qui s'inscrit dans un univers développé antérieurement. Même s'il est conçu pour pouvoir se lire indépendamment, on conseillera d'aborder la série dans l'ordre, car il serait fort dommage de se priver de la découverte initiale des Abîmes.

     Au final, la satire sociale rejoint harmonieusement un space opera pacifique où les enjeux sont l'exploration des merveilles de l'univers. Alors n'hésitez plus à embarquer à bord d'un Abîme, pour oublier les émissions de télé sordides et partir vers l'infini !

Laureline PATOZ (lui écrire)
Première parution : 6/9/2004
nooSFere


     Pour Corian, devenir Perl d'un Abîme d'Autremer est un rêve tenace. Mais quand on habite Djauze, une planète insignifiante, le rêve paraît bien inaccessible... Excepté lorsque les médias s'en mêlent. Grâce à une émission de télé-réalité, Corian pourra participer à l'Epreuve, espérant qu'un Abîme le choisira comme Perl. Mais le destin a décidé pour lui d'une voie plus glorieuse. Une voie qui va changer la face des Cents Mondes.

     La science-fiction a ceci de délicieux qu'elle peut tout se permettre — elle établit des théories scientifiques en extrapolant les lois physiques existantes, permettant ainsi à ses héros de transcender les rêves des hommes ; elle invente des formes de vie imaginaires, confrontant souvent l'homme à l'étranger, et ainsi à lui-même et à ses aspirations profondes ; elle invite à l'aventure en lançant ses personnages sur des routes infinies aux surprises sans cesse renouvelées ; elle dévoile toutes les facettes de l'être humain en le confrontant à des choses inimaginables ; elle se permet même, parfois, de dénoncer les horreurs de notre présent sans avoir l'air d'y toucher.

     L'Envol de l'Abîme, c'est tout cela, toute la science-fiction réunie au sein d'une aventure fabuleuse. Une aventure intergalactique avec ces vaisseaux-monstres bradés aux médias en furie, révélant ce qu'il y a de pire en l'homme — racisme, avidité et tromperie. Mais aussi une aventure à l'échelle humaine avec un jeune homme qui n'a d'autre prétention que ne faire plus qu'un avec un Abîme. Une occasion pour lui de découvrir l'amitié indéfectible. Mais surtout l'amour, intérieur, mental, plus fort que tout. Des sentiments qui vont l'aider à se construire, à se former en tant qu'homme, à mûrir, à cheminer vers la sagesse.

     L'ensemble servi par une écriture maîtrisée : voici un pur joyau interstellaire à mettre entre toutes les mains.

Michaël ESPINOSA
Première parution : 1/7/2004
dans Bifrost 35
Mise en ligne le : 1/10/2005


     Devenir Perl d'un Abîme d'Autremer est un rêve inaccessible pour un habitant d'une planète aussi insignifiante que Djauze. Mais la magie des médias bouleverse la vie de Corian lorsqu'une émission de télé-réalité lui permet de participer à l'Épreuve : le moment où un Abîme choisit son pilote, son Perl. Mais l'expérience prend un tournant étonnant. Corian est plus qu'un simple Perl. Son destin est voué à changer la face des Cent Mondes...

     Danielle Martinigol aime les âmes de la mer. Mais elle aime aussi les grands espaces infinis. Après nous avoir fait découvrir Autremer et ses fabuleux vaisseaux-animaux que sont les abîmes dans le premier tome de sa trilogie, elle prend un tournant différent et nous emmène au sein d'une aventure de l'âme et de l'homme.

     De l'âme, avec le jeune Corian qui opère sa propre quête intérieure sans s'en rendre compte. Pour lui, seule compte sa fusion avec un Abîme. Mais il découvre un monde inconnu qui lui révélera ce que veut dire amitié. Mais c'est surtout l'amour, intérieur, mental, plus fort que tout, qui va le bouleverser à jamais. Un flot de sentiments qui vont l'aider à se construire, à se former en tant qu'homme, à mûrir, à devenir un sage.

     De l'homme, avec une aventure intergalactique où les vaisseaux-monstres ne pourront que prendre la fuite afin d'éviter d'être bradés aux médias en furie, révélant les pires instincts de l'homme comme le racisme, l'avidité, la cupidité et la tromperie. Avec aussi une dénonciation de l'une de nos dérives actuelles les plus malsaines qu'est la télé-réalité et son cortège d'infamies. Danielle Martinigol nous invite à un voyage où les émotions se percutent, où la sagesse voit le jour et où la poésie émeut avec bonheur. Admirable.

Michaël ESPINOSA
Première parution : 1/6/2004
dans Galaxies 33
Mise en ligne le : 6/1/2009


 
Base mise à jour le 31 août 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Les PDF sont générés avec le composant ABCPdf de Websupergoo.