Recherche Rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

La Belle fauconnière

Marion Zimmer BRADLEY

Titre original : Hawkmistress!, 1982
Science Fiction  - Cycle : La Romance de Ténébreuse - 2 : Les âges du chaos  vol. 3

Traduction de Simone HILLING
Illustration de Wojtek SIUDMAK
POCKET, coll. Science-Fiction / Fantasy n° 5458, dépôt légal : octobre 2000
480 pages, catégorie / prix : 10, ISBN : 2-266-10736-4

Autres éditions
   POCKET, 1992, 1995, 1995, 1998   in La Romance de Ténébreuse - Intégrale I, 2012
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Elle voulait tant rester humaine, ne pas se fondre dans la rage de l'oiseau captif... Romilly aussi vivrait captive. Elle ne connaîtrait pas l'extase du vol. Les murs se refermeraient... Elle leva son poing et laissa la bête s'envoler. Elle goûta la chaleur du soleil sur ses ailes, l'éblouissement de la lumière dans ses yeux... Romilly aussi devait être libre. Elle oublierait sa haute naissance. Elle n'irait pas à Névarsin... Le monde se déployait sous elle comme une carte. Désir de plonger, de déchiqueter, de s'ébrouer dans le sang... Des ailes noires passèrent devant ses yeux, elle tendit le bras, sentit l'étreinte cruelle des serres sur sa peau. « Ma chérie, ma beauté, ma merveille, murmura-t-elle au faucon qui se lissait les plumes. Tu n'es pas à moi. C'est toi qui m'a adoptée... ».
     Ce brasier en elle pouvait la détruire. On le savait dans les tours et on allait l'adopter. Elle.

     Voici un nouvel épisode, situé dans les âges du chaos, d'une saga familiale géante qui s'étend sur des milliers d'années, à l'échelle d'une planète entière. Ténébreuse, c'est un peu la terre natale de l'imaginaire, du romanesque et de la passion.


    Cité dans les pages thématiques suivantes :     
 
    Critiques    
     Les MacAran sont les meilleurs dresseurs de chevaux, de chiens et de faucons de chasse de Ténébreuse. La jeune Romilly MacAran possède le laran familial qui lui permet d'entrer en contact avec les animaux et, bien qu'elle soit normalement destinée à être mariée et à tenir la maison de son époux, elle ne se plaît qu'à la fauconnerie et aux écuries, et elle entend bien suivre la voie familiale. Cela n'est pas du goût de tous, à commencer par son père.

     La Belle Fauconnière se déroule une bonne centaine d'années après Reine des orages. Ténébreuse s'est développée, des villes comme Caer Donn se sont bâties. Par contre, la société ténébrane n'a guère évolué. Les comyns dominent toujours la planète, se livrant à des guerres sans merci, où les pouvoirs psi tiennent encore une place importante. Le laran des MacAran sert à dresser des faucons de chasse, mais aussi des oiseaux-espions.

     C'est dans ce troisième volume du cycle qu'apparaissent les thématiques féministes de Marion Zimmer Bradley. Les femmes ténébranes n'ont qu'une place minime et secondaire : elles sont tout juste bonnes à faire des femmes au foyer. Il est hors de question qu'elles puissent occuper d'autres places et développer leurs talents. En révolte contre cette société misogyne, Romilly MacAran rejoint la Sororité de l'épée, une association de guerrières qui regroupe des femmes en rupture de tradition, bien décidées à vivre pleinement leur vie et à s'épanouir à l'abri des hommes. Ce féminisme militant ne tombe cependant ni dans l'excès ni dans le manichéisme. Les personnages sont particulièrement nuancés et complexes, faisant bien ressortir toutes les ambiguïtés et parfois les impasses d'un féminisme trop militant.

     L'homosexualité, qu'elle soit féminine ou masculine, est présente en toile de fond. Plusieurs personnages affichent plus ou moins leurs préférences, là encore sans tomber dans la caricature. Cette thématique se retrouve dans plusieurs autres volumes du cycle, de manière naturelle et plus ou moins diffuse. Ainsi la coutume des « bredins », les frères jurés, recèle beaucoup d'ambiguïtés qui ne sont pas toujours levées.

     La Belle Fauconnière est un roman équilibré qui se lit avec beaucoup de plaisir. L'intrigue se déroule sans incohérences et les personnages sont riches et nuancés. La place et l'ampleur des pouvoirs psi sont beaucoup mieux définis que dans le volume précédent : nous ne sommes déjà plus dans l'ambiance « fantasy » de Reine des orages.

Samuel LE GOFF
Première parution : 4/1/2005
nooSFere


 
Base mise à jour le 20 juillet 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Les PDF sont générés avec le composant ABCPdf de Websupergoo.