Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
Leçon de ténèbres
Série : IAN    Album précédent tome 2  Album suivant

Scénario : Fabien VEHLMANN
Dessins : Ralph MEYER
Couleurs : Ralph MEYER

Dargaud , octobre 2004
 
Cartonné
Format 298 x 225
48  pages  Couleurs
ISBN 2-871-29669-3
 
Quatrième de couverture
     « Aujourd'hui est un jour unique pour IAN, prototype top-secret d'Androïde Intelligent.
     C'est en effet la première fois que ses collègues humains des Spécial Rescue Sections l'invitent à Los Angeles, le reconnaissant ainsi comme un des leurs.
     Un trop court moment de répit qui va bientôt virer au cauchemar... Car dans quelques heures, L.A. va sombrer dans la guerre civile, menaçant d'entraîner le pays tout entier dans le chaos.
     Au cœur de l'enfer, dans une cité devenue folle, l'héroïsme un peu idéaliste de IAN sera mis à l'épreuve de la plus cruelle des manières...« 
 
Critiques
     Tandis que l'homme s'apprête à poser le pied sur Mars, Ian l'androïde est enfin accepté comme l'un des leurs par les membres de la Special Rescue Section (SRS). Mais voilà que des émeutes éclatent, sous l'impulsion d'un groupe terroriste nommé « Red Anger » censé défendre les amérindiens et tous les exclus de Los Angeles. La SRS intervient, mais Ian fait cavalier seul...

     Le scénario est simple, essentiellement centré sur des émeutes dont les enjeux réels ne sont pas clairs. S'ensuit un thriller efficace, dopé par un dessin réaliste et dynamique, avec en filigrane une critique sociale et politique relativement convenue.
     Par ailleurs, l'intérêt du personnage de Ian demeure discutable. Il se montre à nouveau si humain qu'on ne perçoit absolument pas sa nature d'androïde — car l'idéalisme naïf de Ian n'est pas une caractéristique propre aux robots. Du coup, cet élément n'apporte rien de neuf à l'intrigue, même si tout bascule dans les dernières pages, quand Ian prend conscience de la présence du Nome, une sorte de Minotaure qui lui insuffle sa force brutale. Reste que la nature de ce Nome n'est pas claire et qu'il est donc difficile de se prononcer sur l'intérêt de cet ultime rebondissement — s'agit-il d'une simple crise de schizophrénie ?

     Bref, un album efficace mêlant anticipation à court terme et thriller, mais qui peine à traiter son sujet principal — l'intelligence artificielle. Dommage, car du coup la série, malgré ses qualités, notamment graphiques, ne sort guère du lot...

Pascal Patoz          
nooSFere          
01/11/2004          


Base mise à jour le 20 juillet 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014