Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
Apocalypse Dragz
Série : Les Dragz    Album précédent tome 3 

Scénario : CORCAL
Dessins : O'GROJ
Couleurs : Thierry LE PREVOST

Dupuis , mars 2003
 
Cartonné
48  pages  Couleurs
ISBN 2-8001-3325-2
 
Communiqué éditeur
     Mésaventures immobilières et catastrophes ménagères
     Quand on vit dans un univers peuplé de monstres plus ou moins inquiétants, on a tendance à ne plus quitter son home sweet home. Grave erreur que commettent là Max et Oscar... Quand le papier peint en véritable peau de géant pique sa crise d'acné, quand une jungle de vaisselle sale envahit la cuisine, quand le pull aux vers amoureusement tricoté digère celui qui a l'impudence de l'enfiler, quand la centrale nucléaire recyclée en chauffage d'appartement rejoue Tchernobyl, on n'a qu'une envie : fuir loin, très loin ! Chez les Dragz, l'apocalypse est toujours probable mais jamais très grave. Et si vous n'êtes pas morts de rire à la première déflagration, méfiez-vous tout de même des retombées de second degré !
     Monstrueusement drôles !
     « Les Dragz », ce n'est pas que le ton délirant de Corcal et le graphisme hyperdynamique d'O'Groj(nowski) ! C'est aussi une série brillante, bourrée de trouvailles, où chaque gag est une petite mécanique de précision bien huilée aux répliques finement ciselées. À lire les malheurs imaginés pour tourmenter leurs héros, on n'ose imaginer la vie quotidienne de ces deux orfèvres de la bande dessinée...
 
Critiques
     Max (le père) et Oscar (le fils) — membres d'une famille de dragons farfelus composée aussi d'un pépé souffre-douleur — nous font partager leurs expériences des phobies écologistes du monde moderne. Chez les Dragz, on est prêt à tout expérimenter avec plus ou moins de bonheur, au prix de beaucoup de problèmes à résoudre par des solutions parfois surprenantes. Tout y passe, les centrales nucléaires individuelles mode « Tchernobyl », les manipulations génétiques, la nourriture transgénique, etc.
     Irrévérencieuse, décalée, parfois morbide et immorale, cette série se moque surtout de notre monde, de notre société et de ses travers. Une façon attrayante d'aborder le sujet grave des dérives qui minent notre planète au travers de gags bourrés d'humour et sans fioriture. Le dessin caricatural d'O'Groj, simple mais très dynamique, se met au service de ce texte piquant.
     Comme beaucoup de BD dans ce genre quelque peu loufoque et déjanté, les avis seront tranchés. Il y aura ceux qui adoreront et ceux qui détesteront. Evidemment, le meilleur moyen de savoir quel camp vous rallierez est encore d'essayer. Car on pourra, comme moi, sérieusement douter au départ pour finalement se laisser prendre par cet univers plein de second degré et donc passer d'un avis à l'autre... au point de relire aussitôt l'album pour être sûr de ne rien avoir loupé !

Fabrice Fauconnier          
nooSFere          
08/05/2003          


Base mise à jour le 30 mars 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014