Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Album
L'Histoire de la dernière image
Série : L'Histoire de la Dernière Image    tome HS 

Scénario : FRED
Dessins : FRED
Couleurs : FRED

Dargaud , octobre 1999
 
Cartonné
54  pages  Couleurs
ISBN 2-205-04603-9
Voir une planche.
 
Quatrième de couverture
     L'histoire de la dernière image est un livre empreint d'une indescriptible mélancolie qui, chez Fred, rend heureux. L'auteur met ici en scène sa « dernière image », tel un maestro dirigeant un concert de sensations, de notes, de partitions envoûtantes, fantastiques et poétiques. Installés au premier rang de nos émotions, spectateurs privilégiés de cet état de grâce, la larme à l'oeil et le sourire aux lèvres, nous applaudissons debout, de la première à la dernière image…
 
Critiques
     Il est des auteurs qui ont des idées toutes simples mais si fortes, si lumineuses et si évidentes, que l'on se demande pourquoi on ne les avait pas eues avant... Fred est de ceux-là, lorsqu'il imagine que les lettres formant le mot "Atlantique" sur les mappemondes sont des îles (dans Philémon) ; ou lorsqu'il invente ici un personnage capable de vendre la "Dernière image", celle que l'on emportera dans l'au-delà au moment de sa mort et que l'on gardera avec soi pour l'éternité ! Idée simple et limpide, mais sidérante et poétique !

     Car Fred est un poète — voire peut-être LE poète de la bande dessinée. Ses oeuvres oscillent entre deux mondes, véritables univers parallèles, entre une réalité souvent dérisoire et des lieux oniriques où les rêves se matérialisent, où la musique prend vie, où l'impossible devient coutumier...

     En outre, Fred est de ces artistes dont on reconnaît immédiatement le ton, le style et l'univers... Ses dessins sont instantanément identifiables, comme ceux de Tardi ou de Bilal... On ne peut y appliquer aucune comparaison, aucune référence, car il s'agit d'un cas unique, si personnel qu'il en devient inimitable, probablement parce qu'il a mis dans ces albums trop de lui-même.

     Les amateurs de récits surréalistes, de poésie mélancolique, d'absurde à la Lewis Carroll ou d'humour grinçant seront comblés par L'histoire de la dernière image. Ils verront avec délices notre représentant — en enclumes et dés à coudre — naviguer sur un violon au milieu de requins-cigares — les plus durs en affaires — en compagnie d'un baron tzigane à deux mains gauches, ce qui n'est qu'une des nombreuses surprises de cet album.

     Inutile d'en dire plus... Ceux qui connaissent Fred savent de quoi on parle, quant aux autres, ils devront se faire une idée eux-mêmes... Peut-être détesteront-ils d'ailleurs le premier contact avec ce graphisme extravagant, ce lettrage qui a le diable au corps, cette inventivité visuelle et narrative permanente... Mais les univers de Fred demeurent en notre mémoire, s'y installent et resurgissent, peuplant notre imaginaire de visions puissantes... Les réticences de notre rationnalité tombent alors peu à peu, et l'on en redemande !

Pascal Patoz          
nooSFere          
01/12/1999          


Base mise à jour le 19 octobre 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014