Encyclopédie Infos & Actu Recherche Association Sites hébergés
Bienvenue sur le site nooSFere.
Le javascript est nécessaire à l'affichage du menu dynamique.

Recherche rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Bandes dessinées
Fonds documentaire
 

Dominique DOUAY

George W. BARLOW

Le monde de la science-fiction, M.A. éditions,, 1987

          Rémi Marsaut, dans Strates (Présence du Futur, 1978) est en proie au « temperdu » qui le replonge dans son adolescence : roman proustien ? jeurien plutôt : ce « syndrome de fuite » est parent de la « chronolyse ». SF intimiste ? Certes, mais Marsaut comme Douay, travaille au ministère des Finances, où l'on se méfie quelque peu de ses préjugés politiques lorsqu'il a à rédiger un rapport sur certaines « transnationales » ; et c'est contre celles-ci qu'il lutte encore lorsqu'il quitte le « temps linéaire » pour ces multiples variations sur des scènes-clés où le passé encore malléable peut influer sur l'avenir à peine esquissé.

          Entre les glauques profondeurs de l'esprit — voir Thomas, prix de la S-F française en 1975, réédité dans Cinq solutions pour en finir (Présence du Futur, 1978) — et les cruelles réalités socio-politiques — voir Venceremos dans le même recueil — pas de séparation, mais compénétration : « Nous nous battrons avec nos rêves », pourrait comme Jeury — dire Douay, chez qui l'expression « guerre psychologique » prend tout son sens — voir Le Principe de l'œuf (Dimensions, 1980). Convaincu tout comme Dick que le temps n'est pas un fleuve au cours sage et égal — voir L' impasse-temps (Présence du Futur , 1980) — et que réalité et illusion se marient — car Le Monde est un théâtre (Présence du Futur, 1982) — , il explore avec subtilité le « futur intérieur », selon le titre d'un roman de Priest avec lequel il rivalise dans La Vie comme une course de chars à voile (Dimensions, 1978).

          Pris par ses activités syndicales (CFDT), politiques (cabinet de M.&9;Fillioud) et professionnelles (Cour des Comptes de Lyon), Douay n'a pu en S-F donner toute sa mesure : souhaitons qu'en se gardant de ses deux dérives opposées — l'obscurité de L'Echiquier de la création (J'ai Lu, 1976) et le simplisme de Rhino (Fleuve Noir Anticipation, 1985) — il reprenne vite sa place éminente dans l'école dickienne française.

Cet article est référencé sur le site dans les sections suivantes :
Biographies, catégorie Bios
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014