Recherche Rapide
    nooSFere > Encyclopédie > Littérature Choisir un autre habillage   
    Critiques    
    Littérature    
    Identification    
    Fiche livre    

Destination Philippe Ébly

Dominik VALLET

TEMPS IMPOSSIBLES, dépôt légal : avril 2007
202 pages, catégorie / prix : 9 €, ISBN : 978-2-9528567-0-6
Couverture

    Quatrième de couverture    
     Philippe Ébly s'est fait connaître dans les années soixante-dix et quatre-vingts en écrivant plusieurs séries de science-fiction au sein de la vénérable Bibliothèque Verte. Pourtant, à ce jour, on se sait quasiment rien sur l'homme. Voici donc une plongée en apnée au sein de son univers créatif : l'occasion d'en apprendre plus sur lui et son oeuvre...

 
    Critiques    
     Philippe Ebly fait partie de ces rares auteurs étiquetés « jeunesse » qui a su marquer une génération au point de les métamorphoser en fans inconditionnels, en adultes suffisamment nostalgiques pour se réunir au sein d'un site Internet dédié : www.philippe-ebly.net.
     C'est d'ailleurs ce site qui a en partie inspiré à Dominik Vallet ce double projet d'écrire une biographie et de fonder une maison d'édition vouée à la publication des quelques ouvrages inédits de l'auteur — avant, souhaitons-le, une réédition intégrale de l'oeuvre.

     Pourquoi un tel engouement autour de Philippe Ebly ? Probablement parce qu'il provoqua le « déclic » pour nombre de lecteurs, ce frisson soudain qu'un amateur d'Imaginaire éprouve à la lecture de son premier roman SF, après quoi rien ne sera plus jamais pareil, après quoi on n'aura de cesse de retrouver ce vertige délicieux qu'aucun autre livre n'avait procuré auparavant.
     Mais la nostalgie n'explique pas tout. Au contraire des Six compagnons, des Langelot ou autres Michel également découverts au sein de la vénérable Bibliothèque verte, les romans de Philippe Ebly supportent très bien la relecture à l'âge adulte — voire même la découverte fortuite à quarante ans passés comme ce fut mon cas — mais aussi la lecture par des jeunes du XXIème siècle. Sans doute parce que les voyages temporels se démodent peu, mais aussi parce que ces récits gardent des qualités intrinsèques qui captivent immédiatement le lecteur : intrigues efficaces sous-tendant toujours une véritable réflexion, rythme soutenu avec des descriptions brèves, personnages attachants et non manichéens...

     Destination Philippe Ebly est donc un livre de fan, au style simple et direct, dont la première partie, de quelque soixante pages, mêle éléments biographiques, anecdotes, témoignages et brèves analyses. Les détails intimes sont peu nombreux car Ebly est assurément un auteur discret qui s'est effacé derrière son œuvre, mais on obtient en revanche un bon aperçu de son parcours éditorial. On perçoit aussi le fait que les qualités sus-mentionnées sont issues d'une volonté de l'auteur pour qui « il faut que l'aventure mette en jeu quelque chose de fort important (vie, santé, liberté, souffrance, etc.) et il faut que le lecteur touche du doigt à tout instant l'importance de l'enjeu. » (cité p.40). Un auteur qui utilise volontairement diverses techniques, « évoque un procédé qui pourrait être le reflet de son œuvre : 40% d'action, 50% de dialogues, 6% de descriptions et 4% de psychologie » ou « attache une importance considérable à la lisibilité de ses écrits » (p.41). Bref, pour Dominik Vallet, il existe une griffe Ebly « véritablement constitutive du pouvoir de séduction étonnant de la plupart de ses romans. » (P.41)
     La seconde partie de l'ouvrage est consacrée à une présentation exhaustive des romans, de leurs intrigues et de leurs personnages, y compris des quelques inédits à paraître chez ce même éditeur, ainsi que de simples synopsis qui pourraient un jour donner matière à romans — car, à presque 87 ans, Philippe Ebly a encore bien des projets. Ce catalogue est lui-même agrémenté de nombreuses anecdotes et notes diverses qui en rendent la lecture divertissante et non aride.

     Un livre de fan, oui, mais sans amateurisme trop voyant. Si elle bénéficie d'une émotion et d'un enthousiasme communicatifs, cette bio-bibliographie s'affirme aussi comme un objet soigné, avec papier, reliure et impression impeccables... pour seulement 9 euros ! (à commander directement sur le site www.tempsimpossible.com)
     Certes le texte serait perfectible — on note par exemple certaines redondances au fil des chapitres — , on pourrait souhaiter plus d'illustrations — mais Vallet explicite d'emblée le problème de droits que cela pose — , on serait intéressé par une analyse plus en profondeur de l'œuvre... mais en l'état, Destination Philippe Ebly est déjà un ouvrage fort agréable à parcourir et riche en pistes de réflexion. Vallet souligne par exemple la grande place des orphelins et des savants au sein des personnages, la discrétion des rôles féminins, les valeurs plutôt positives des protagonistes, l'absence de religion, etc. Il signale aussi qu'il y a « peu de véritables méchants » (p.45), fait qui me paraît une caractéristique majeure — évoqué dans la critique de La Ville qui n'existait pas — car exceptionnelle dans une série de romans d'aventure où le méchant récurrent est une ficelle souvent inévitable. Absence de méchant n'est pour autant pas synonyme de mièvrerie ni même d'absence de violence, mais sans doute cet élément contribue-t-il au sentiment positif et à la satisfaction éprouvés lors de la lecture.

     En guise de conclusion, encourageons cette bienheureuse initiative et souhaitons qu'au-delà des anciens fans, la nouvelle génération de lecteurs qui a découvert Philippe Ebly avec les éditions Degliame suive désormais les « Temps impossibles » dans cette aventure éditoriale.


Pascal PATOZ (lui écrire)
Première parution : 18/6/2007
nooSFere


 
Base mise à jour le 23 novembre 2014.
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2014. Tous droits réservés.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique. Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.